La liste des sujets traités lors de l'assemblée générale (AG) d'une association et l'ordre chronologique de leur examen sont fixés selon ce que prévoient les statutset le règlement intérieur.

Il se peut cependant que ces textes restent muets sur tout ou partie d'une série de questions relatives à la fixation de l'ordre du jour, dont :

• Qui (personnes ou instance) a autorité pour déterminer l'ordre du jour définitif ?
• Quel délai minimum entre la communication de l'ordre du jour définitif et la tenue de l'assemblée générale ?
• Quels moyens (éventuels) pour les adhérents de contester l'ordre du jour ?

Dans ce cas, ces points sont tranchés par le représentant légal de l'association (souvent appelé président).

L'usage veut qu'au final, figurent au moins à l'ordre du jour :

• le rapport financier et le rapport moral (dit aussi rapport d'activité ou rapport d'orientation),
• les élections éventuelles,
• ainsi qu'un temps ouvert à l'imprévu et au débat appelé "questions diverses".

Mais ce n'est qu'un usage, en rien obligatoire.

A savoir : sur un plan strictement juridique, la loi 1901 n'imposant aucun type de fonctionnement pré-établi, les statuts peuvent n'imposer aucun ordre du jour, ni même aucune assemblée générale.

 

Source rédactionnel :www.herault.gouv.fr

Source : www.lesitedesassociations.fr / www.lesitedesassociations.com

Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités.Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaire est interdite.