SE CREER UN COMPTE
 
SE CONNECTER
SE DECONNECTER
 
MON COMPTE
 Bonjour
jeudi, 25-avril-2019


 
 
 

CHALLENGE FACEBOOK
Aidez Lesitedesassociations

à atteindre les 60000 Like sur FB


Mettre un... J'aime
sur la page officiel de notre site 
Et partager la page Facebook
cliquez sur Partager
Votre publicité ici, contactez-nous ?

 

Non, le dirigeant d'une association peut renoncer à ses fonctions avant le terme de son mandat, sous certaines conditions.

Démission volontaire

Respect des conditions fixées par les statuts

Si le dirigeant renonce volontairement à ses responsabilités, il doit respecter toutes les dispositions prévues par les statuts (par exemple, démission précédée d'un préavis).

Notification de la décision


Le dirigeant doit obligatoirement notifier sa décision à l'association.

Il doit faire une déclaration écrite ou verbale, en conservant une preuve de sa communication aux instances dirigeantes ou aux membres.

La déclaration peut se faire :

- par courrier adressé au président en recommandé avec accusé de réception,

- par lettre annexée au compte-rendu d'une réunion de conseil d'administration,

- par déclaration verbale à l'Assemblée générale.

La déclaration doit comporter une date précise de cessation des fonctions. Elle ne peut faire l'objet de rétractation.

Attention
:
la date de démission effective ne peut pas être antérieure à la date de la déclaration verbale ou de la réception du courrier.

Préservation des intérêts de l'association


Que les statuts le prévoient ou non, le dirigeant démissionnaire doit être soucieux d'une bonne continuité dans la gestion de l'association. Si le dirigeant manquait à ces obligations, sa démission serait effective, mais il devrait verser à l'association des dommages-intérêts, à proportion des dégâts causés.

 

Démission forcée

Si le dirigeant est obligé de démissionner, l'association ne peut pas lui imposer des conditions contraignantes. Dès que sa décision de démissionner a été notifiée à l'association, sa responsabilité ne peut plus être engagée.

C'est le cas :

- s'il se trouve en position de conflit d'intérêts,

- s'il fait l'objet d'une procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire,

- s'il est soumis à une interdiction de gérer,

- s'il est placé sous tutelle ou curatelle,

- s'il a accepté des fonctions de gestion dans une association concurrente,

- si ses fonctions associatives sont devenues incompatibles avec sa profession, en raison d'une loi, d'un règlement ou d'une décision de son employeur (si, par exemple, le dirigeant est militaire, agent public, parlementaire ou commissaire aux comptes), etc.

 

Références :

Code civil : articles 1991 à 1997

Code civil : articles 2003 à 2010 (Manières dont finit un mandat)

 

Source rédactionnel : www.herault.gouv.fr

Source : www.lesitedesassociations.fr / www.lesitedesassociations.com

Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaire est interdite.

 

 

lesitedesassociations.fr

Annuaire de recherche et de présentation détaillée des associations françaises.
Les dirigeants peuvent faire connaître leurs associations par une fiche consultable gratuitement, ainsi que leurs activités, évènements.
De plus, ils peuvent créer des communautés, des blogs, forums, passer des annonces, etc.


Suivez-nous sur  facebook lesitedesassociations.fr twitter lesitedesassociations.fr youtube lesitedesassociations.fr

Nous contacter :  téléphone lesitedesassociations.fr 00 00 00 00 00 Adresse lesitedesassociations.fr 44 rue Maurice Clavel, 34540 Balaruc-les-bains email lesitedesassociations.fr Nous contacter par mail

Abonnez-vous à la Newsletter 


Copyright © 2017-2019 RELAIS ENTREPRENDRE - LE SITE DES ASSOCIATIONS - Tous droits réservés
 Explication du site